Piercing : à quel âge commence-t-on ?

Piercing : à quel âge commence-t-on ?
Tu veux quoi pour ton anniversaire ? Un piercing ! Tu veux quoi à noël ? Un piercing ! Tu veux quoi pour fêter ton bac ? Un piercing !
 
Et oui... L’engouement pour le piercing est toujours aussi présent. Parfois au grand regret des parents. Alors, quelles sont les règles ? Les règles sont simples : une pincée de bon sens, une goutte d’indulgence, un regard tout frais sur la nouvelle génération !
 
Une chose est évidente : soit le futur piercé est majeur, soit le futur piercé est accompagné ! Seuls les parents ou les responsables légaux peuvent être accompagnateurs. Leur accord est OBLIGATOIRE. Chaque pierceur fonctionne à sa façon : accompagnateurs présents, accord écrit, pièce d’identité,... L’idéal étant quand même “d’escorter” le mineur lors du rendez-vous. Cela permet de rencontrer le piercieur, de jeter un œil aux locaux, et après tout, de profiter d’un moment de complicité ! Parce que si vous y êtes c’est que vous avez accepté que votre ado se fasse piercer !
 
Revenons-en à la question : “à quel âge commence-t-on ?”. Et bien, seuls les parents peuvent décider ! Il est évident qu’un ado de 14 ans ne se fera pas piercer le téton... Légalement, il n’y a pas d’âge. Nous avons quand même quelques petits conseils de professionnels pour vous, parents indécis, et pour vous, jeunes gens, encore novices en la matière.
  • Commencer par un piercing “classique” : outre les lobes qui sont piercés lors de la première décennie, le piercing d’hélix (appelé aussi cartilage) peut être un bon départ ! Ce piercing se pratique dès l’âge de 14/15 ans.

Piercing porté à l'hélix

 

  • Le futur piercé doit être capable d’assurer ! Lors du pierçage mais aussi la suite. Faire les soins de son piercing, ne pas le tripoter, ne pas être impatient de le changer. Le piercing est un budget : il faudra prendre soin de cette nouvelle “acquisition” ! À vous d’en discuter.

Choisissez le bon moment :

  • deux jours avant de partir au ski, ce n’est pas forcément l’idéal...
  • examens médicaux le mois prochain ? les piercing devront peut-être être retirés et risquent de se reboucher...
  • la pause estivale des activités sportives peut, par exemple, être la bienvenue !

Le premier piercing peut vite être le premier... d’une longue série !

Faites patienter les plus jeunes pour certaines demandes. Le piercing de surface (oeil de chat par exemple), est un piercing fragile. Le piercing de langue est souvent vu comme quelque chose de sensuel ou sexuel pour les parents (n’en demandez pas trop à vos parents !). Les écarteurs ? Là, c’est plutôt une modification corporelle passé le 8mm. Mieux vaut commencer par un faux écarteur. Un piercing se retire si nécessaire (job, examens, lassitude,...) et laisse peu de trace.

La prochaine question sera sûrement : comment choisir le salon de piercing ? Le bouche à oreille, les avis sur le net, une petite visite du salon, une rencontre avec le professionnel,... voici quelques conseils. Maintenant, à vous de jouer !

 

Retour au blog