Origine du piercing

Quelle est l'origine du piercing ?

La pratique du piercing remonte à l'époque du Néolithique ( 10 000 ans en arrière!)

A cette époque, une tribu éthiopienne, les Mursi avaient pour coutume de s'insérer des disques d'argiles et des labrets en pierres au niveau de la lèvre inférieure et aux lobes des oreilles.

 

A l'époque de l'antiquité, les piercings représentaient un marqueur social important.

Les hommes de haut niveau social portaient des boucles d’oreilles en or et les membres de leur famille se perçaient le nombril.

 

En Amérique, le piercing de langue était populaire auprès des dirigeants des peuples Maya et Aztèques, ce rituel était supposé permettre d'entrer en contact avec les dieux.

 

De nombreux peuples et pays ont associé la pratique du piercing à un symbole ou à une représentation sociale.

 

 

Qu'en est-t-il de nos jours ?

Entre les années 1920 et 1960, le port du piercing est devenu plus rare. Il redeviendra à la mode au cours des années 60 ou il a été adopté par les communautés hippies, gays, puis par les punks quelques années plus tard.

 

La perforation d'autres parties du corps devient populaire dans la culture gay notamment dans les années 70.

 

Plus tard le piercing deviendra commun auprès de toutes les catégories de population.

 

C'est alors un véritable accessoire de mode qui ne cesse d'évoluer !

 

Retour au blog